Empreinte Carbone

Le changement climatique est à la fois l’un des plus grands défis de l’Humanité, et l’un des signes les plus importants de notre surconsommation écologique. En effet, l’empreinte carbone représentant la moitié de l’empreinte écologique de l’ensemble de l’humanité, il parait essentiel de la réduire afin de lutter contre cette surconsommation.

Aujourd’hui, les projecteurs sont sur les émissions de carbone, mais les changements climatiques concernent également les autres limites critiques: pêcheries, forêts, cultures et ressources en eau. Si nous ne nous attachons pas à lutter contre le changement climatique avec une vision systémique du problème, certaines solutions au changement climatique pourront avoir de graves impacts inattendus. Par exemple, la ruée vers les biocarburants provoque, dans de nombreux cas, des transferts de pressions écologiques vers les terres de cultures et les forêts.

carbon footprint

Aujourd’hui, le terme «Empreinte Carbone» est utilisé comme diminutif pour la quantité de carbone (généralement en tonnes) émise par une activité ou une organisation. La composante carbone de l’empreinte écologique va au-delà de cette définition en traduisant cette quantité de dioxyde de carbone en surface de forêt nécessaire pour séquestrer ces émissions de dioxyde de carbone. Cela permet de représenter la demande que les combustions de ressources fossiles exercent sur la planète.

L’Empreinte Ecologique permet d’identifier les meilleures solutions de long terme de façon à ce que ces dernières se cumulent réellement. Que l’on cherche à identifier les moyens de réduction d’émissions de carbone les plus efficaces ou les sources d’énergie constituant une voie pour l’avenir, l’Empreinte Ecologique nous permet d’identifier les solutions qui nous permettront de sortir de la surconsommation écologique, et ce dans un objectif de vie avec une seule planète.